lire également le récit de Maurice Laurès dans la presse de 1947