Clamouse, site exemplaire en matière de protection du milieu souterrain

Depuis l’Opération LED en 2010, la grotte de Clamouse est considérée internationalement comme le site pilote en matière de protection du milieu souterrain.

Gérée par une équipe de spéléologues dès sa découverte en 1945, la préservation a toujours été au centre des préoccupations des gestionnaires du site. Ainsi, dès le début, un système de sas (2 portes à l’entrée et 2 à la sortie) a été mis en place pour éviter de perturber l’équilibre thermique de la grotte et empêcher les courants d’air.
De même, tous les éclairages ont toujours été sur minuterie afin d’illuminer la cavité le moins possible.
De plus, seulement moins de 20 % de la grotte sont ouverts au public, préservant complètement les zones non-aménagées, dédiées à la science.

En 2010, un grand pas est fait avec la mise en place d’éclairages LED dans la totalité de la zone ouverte au public. Il s’agit d’une démarche pionnière, Clamouse étant la première grotte touristique au monde intégralement équipée de cette technologie d’avant-garde.
Ces éclairages, spécialement conçus pour le milieu souterrain et ses contraintes, ont l’avantage de très fortement limiter voire d’éradiquer la pollution végétale, le spectre émis (peu d’infrarouges) empêchant la photosynthèse. De plus cette technologie n’émet pas de chaleur et l’équilibre thermique n’est pas perturbé. Ainsi, les éclairages n’ont plus aucun impact néfaste sur la cavité.
D’autre part, en terme de développement durable, des relevés précis, réalisés avec l’ADEME, ont permis de constater que la consommation énergétique était divisée par 45.

Suite à la répercussion mondiale de cette opération, Clamouse a été sollicitée en 2012 par la grotte de Furong (Chine) pour partager son expertise en matière de protection du milieu souterrain et, le 27-06-2012 un partenariat a été signé dans l’optique d’initier une plateforme de réflexion et d’échange autour de cette thématique.

Dépêche AFP du 17 Juillet 2012

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1