Depuis sa découverte en 1945, la grotte de Clamouse a toujours été le sujet de diverses recherches : origines des eaux de Clamouse, analyses des remplissages (cristaux et sédiments) datations des concrétions, etc…

Vous pouvez découvrir sur cette page, les différents projets d’études en cours à Clamouse.

Erasmus +

La grotte de Clamouse travaille en partenariat avec le Lycée Emile Peytavin de Mende dans le cadre du projet Erasmus + « Live on the Karst ».

Il s’agit d’un projet européen rassemblant des structures éducatives, scientifiques et spéléologiques italiennes, slovènes et françaises pour intégrer de jeunes étudiants dans l’étude des karsts européens.

Analyse des cristalisations actuelles

Depuis juin 2012, des « pièges à calcite » ont été disposés en plusieurs points du réseau de Clamouse. Il s’agit de petites coupelles en verre, qui sont posées à l’envers sur le sommet de stalagmites actives (alimentées en eau). Ces coupelles vont servir de support au dépôt de cristaux de calcite dite « moderne ».

Elles vont rester en place pendant trois ans avant d’être récoltées pour être envoyées au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Grâce à ces prélèvements, le directeur de recherche Dominique Genty et son équipe vont pouvoir effectuer différentes analyses sur les jeunes cristallisations.

Dans le cadre de ce projet, chaque mois, un prélèvement d’eau est effectué au niveau de chacun des pièges à calcite placé dans la grotte. On récupère l’eau qui tombe du plafond juste avant qu’elle ne percute le piège en utilisant des petites fioles surmontées d’entonnoir. On mesure également le débit de l’arrivée d’eau sur chaque piège à calcite. Tous ces résultats et prélèvements sont également transmis au CNRS.

Suivi des conditions atmosphériques de la grotte

En septembre 2013, dans un projet en collaboration avec le CNRS, la grotte de Clamouse a organisé l’installation d’un moniteur dans le réseau souterrain. Il s’agit d’un ordinateur relié à tout un ensemble de sondes et d’appareils de mesure.
Ce moniteur permet de suivre et d’enregistrer en continu, l’évolution des conditions atmosphériques à l’intérieur de la grotte. Sont ainsi suivis : la température, la pression atmosphérique, l’hygrométrie et le taux de CO2 dans la grotte.

Grâce à cet outil de surveillance, nous devrions obtenir une meilleure compréhension de l’évolution naturelle de ces paramètres dans le réseau de Clamouse, mais également une meilleure protection du milieu par le suivi et l’enregistrement de l’impact des circulations humaines sur les paramètres mesurés. Ce projet commandé par Clamouse est suivi et encadré par Dominique Genty, spécialiste de l’étude des paléoclimats (climats du passé).

Découvrez les sujets de France 3 ci-dessous réalisés en septembre 2013 et mai 2014.

Inventaire de la faune cavernicole de la grotte

Débuté en 2013, un inventaire de la faune cavernicole que l’on peut trouver dans Clamouse, est en cours de réalisation. Une page a été spécialement dédiée à cet inventaire, sur laquelle vous pouvez découvrir l’avancée des recherches ainsi qu’une galerie photo présentant les espèces répertoriées. Il s’agit là d’un projet mené en interne par l’équipe de Clamouse.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1