Les grottes, témoins des climats

A l’instar des carottes glaciaires, la calcite nous informe sur les paléo-climats. Cependant, les échantillons géologiques concentrent l’information et permettent de reconstituer des périodes climatiques très anciennes.

On prélève une carotte du sol de la grotte et par les méthodes de radio-chronologie, on date les différents niveaux de cette carotte.

Durant le même laps de temps, 20 000 ans, il s’est formé :

  • 27 cm de calcite en période chaude
  • 2 cm de calcite en période froide

Ainsi, les grottes enregistrent les climats du passé et constituent une véritable mémoire du temps.

Dans la lignée des recherches sur l’âge des concrétions et la protection du milieu, la direction de la grotte de Clamouse a demandé à Dominique Genty, Directeur de recherche au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement du CNRS, d’installer un monitoring dans la grotte de Clamouse. Il s’agit d’une démarche volontaire et financée par Clamouse dans l’optique de faire progresser la connaissance du milieu souterrain.

Cette opération s’est déroulée les 12 et 13 septembre 2013 à Clamouse. A cette occasion le chercheur a communiqué les dernières données des datations des concrétions, 376 000 ans dans le Cimetière !

Les premiers relevés réalisés en mai 2014 révèlent des informations très intéressantes sur les paléoclimats et les facteurs environnementaux de la cavité…

Pour approfondir

Découvrez deux vidéos France 3 Région qui révèlent des informations très intéressantes sur les paléoclimats.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1