Le chef d’œuvre de la goutte d’eau et du temps

Plusieurs types de cristallisations se trouvent dans les grottes. Elles existent en grande abondance et variété dans la grotte de Clamouse.

Notre architecte est une goutte d’eau.

Les fistuleuses

Elles sont alimentées par un canal central et gardent de ce fait un diamètre constant, un peu inférieur au centimètre. C’est le premier stade de la stalactite.

Les stalactites

Elles descendent du plafond : elles sont alimentées en eau par un fin canal central, et souvent par l’extérieur de sorte qu’elles grossissent à mesure qu’elles s’allongent.

Les stalagmites

Elles croissent à partir du sol. Tombant de la stalactite ou du plafond, l’eau arrive sur la stalagmite, où elle s’écrase, la calcite se dépose en couches successives (les lamines) qui enregistrent le temps (1 lamine/an).

Les colonnes

Les colonnes ou piliers résultent de la jonction stalactite/stalagmite.

Les planchers stalagmitiques

Ils se forment à partir d’une mince pellicule d’eau qui s’écoule lentement sur les surfaces, formant une nappe qui en s’évaporant dépose des lamines de calcite.

Les draperies

Elles se forment par écoulement lent d’une fine couche d’eau sur les piliers.

Les buffets d’orgues

Sur les parois, la goutte d’eau ruisselle et des buffets d’orgues se forment.

L’aragonite

l’aragonite est particulièrement développée à Clamouse. Elle a la même composition chimique que la calcite mais la forme des cristaux diffère. L’aragonite ne peut se former qu’en présence de magnésium (qu’on trouve dans la dolomie). Il joue le rôle de catalyseur.

A Clamouse, les cristaux de calcite et d’aragonite sont souvent associés. Il semble que l’aragonite se forme lorsque la circulation de l’eau de percolation est très faible. L’alternance de ces deux minéraux est donc liée aux variations climatiques du quaternaire.

Les excentriques

Comme leur nom l’indique, elles croissent dans toutes les directions de l’espace. Lorsque les forces de pesanteur, de capillarité et de cristallisation sont équivalentes, la direction du concrétionnement est aléatoire.

Au plan minéralogique le carbonate de calcium en se déposant peut cristalliser sous deux formes: la calcite, le plus souvent ou l’aragonite.

Pour approfondir

Découvrez les cristaux d’aragonites et la calcite au microscope électronique.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1